BORRAR LOS BORDES – Effacer les bords

« Borrar Los Bordes – Effacer les Bords » s’inscrit dans le contexte particulier d’enjeux sociaux et politiques mondiaux liés aux flux migratoires et à la montée de la xénophobie qui, ici et maintenant, bouleversent notre quotidien. 

Huit voix de femmes s’adressent à nous. Elles ont entre 19 et 91 ans. Elles sont filles, petites ou arrières petites filles d’immigrants venus de France, ou ayant transité par les territoires de France avant de s’embarquer pour les Amériques. Destination : Buenos-Aires. Mais de 1901 à 2001, les parcours s’effectuent dans des allers retours surprenants, au fil et à mesure des évènements politiques et économiques. Travail, sexualité, transmission, transgression, violence, identité, genre, émancipation : de multiples chemins « débordants » émergent de ce chœur de voix. 18 jeunes s’emparent de ce corpus documentaire vivant, collecté en Argentine par la Cie. Ils répondent à ces femmes, et, en leur répondant, déplacent et transforment leur propres récits de vie.

BORRAR LOS BORDES est une création collaborative qui maille écriture numérique et vivante. Elle est menée sur trois ans avec des groupes de jeunes habitants de Seine-Saint-Denis, et d’autres grandes villes de France. La création, qui sera finalisée en 2020, comporte trois volets qui tuilent expériences artistiques collectives, immersives et solitaires : une performance chorale, une installation immersive, une visite en réalité virtuelle.

Le projet se déploie pour un an au POINT EPHEMERE et sera ponctué par différents rendez-vous : ateliers ; restitutions ; performances in situ ; causeries ; conférences performées.

Production : AREP Cie, soutenu par la DRAC île de France, la Préfecture de Seine-Saint-Denis, en partenariat avec l’Association Vie et Cité, les Archives Départementales de Bobigny, le Mémorial de la Shoah de Drancy, le Conseil Départemental de Seine-Saint-Denis, Le CENQUATRE, le Musée de l’Histoire de l’Immigration – Palais de la Porte Dorée, BIENALSUR et le Centre d’Art Hotel de Los Inmigrantes à Buenos-Aires.